Adresse courriel

Serge Durdu : Le peuple est la plaie des riches…

Disponible.

Le peuple étant la plaie des riches, ceux-ci doivent se rendre compte qu'il leur faut absolument prendre des mesures, afin d'étouffer au maximum des velléités de révolte et même se préparer au pire. Mais le "peuple", lui, ne l'entend pas de cette oreille...

L'auteur a produit des livres qui ont tous une résonance polémique dans la situation actuelle de nos sociétés prétendument civilisées.

EAN : 9782912704047          Prix : 17,50 €

 

Valentine Schulmeister : J'ai failli être tondue

Disponible.

Il est rare que l'on donne la parole à des femmes qui ont fréquenté les militaires nazis. Les femmes qui avaient commis ce que leurs contemporains appelaient l'irréparable ont subi toutes les avanies. Tondues, souvent battues, violées, voire même assassinées, ces femmes furent mises au ban de la société. Voici le récit de l'une d'entre elles. L'histoire de sa rencontre avec un jeune Allemand avant-guerre et les conséquences dramatiques de cette liaison.

L'auteure, une paysanne qui avait réussi à force d'intelligence, de volonté et de travail à obtenir avant la seconde guerre mondiale une place de chercheuse et de chargée de cours dans une 'université belge, fut "punie" après la fin de la guerre de son amour pour un ennemi en perdiant son emploi universitaire, puis en devant passer tout le reste de son existence quasiment cloîtrée.

EAN : 9782912704122          Prix : 11,90 €

 

Serge Durdu : Comment (sur)vit le petit peuple

1ère édition par la Lipha fin 1977. Indisponible. À repraître en décembre 2017.

Le petit peuple fait tout ce qu'il peut pour vivre le moins mal possible malgré la crise. Mais ce n'est pas simple, surtout quand on a perdu son logement parce qu'on n'a plus de boulot et que même la survie de tous les jours est devenue un gros problème. Et n'imaginez pas que ceux qui sont dans cette situation vont se révolter. Ils sont trop occupés à rechercher la moindre miette de nourriture et la façon la moins dure de parer au pire…

EAN : 9782912704092          Prix : 13,50 €

Dr Élie Vérec : Malade doit-on nécessairement souffrir ?

Première parution à la Lipha en 1969. La version en préparation est actualisée et augmentée. L'auteur y ajoute un chapitre sur la question de la mort programmée (euthanasie). Reparu  en octobre 2017. Disponible.

Dans cette société de plus en plus mal en point, et où les malades chroniques pullulent et où lors des examens passés en hôpital, on note que le nombre des personnes atteintes de stéatose du foie a quintuplé en dix ans, est-il toujours cohérent de s'opposer ou d'être réticent à l'apaisement des souffrances des malades. Dans le cas où celles-ci sont vraiment insupportables, pourquoi refuser l'euthanasie telle qu'elle est couramment pratiquée dans d'autres pays (comme la Belgique et les Pays-Bas) où, acceptée de la plupart des gens, elle ne provoque aucune polémique ?

Le Dr Élie Vérec s'est reconverti dans l'écriture par hasard. En effet, ancien médecin de campagne recyclé dans la psychosomatique et la psychiatrie, il n'en continuait pas moins à pratiquer la médecine généraliste en province où il s'était installé au début de la décennie 1970. Ayant à une émission d'Anne Gaillard sur France Inter déclaré qu'il avait pratiqué de nombreux avortements sans demander un centime à sa clientèle, il fut sur-le-champ suspendu par le conseil de l'Ordre de son département et décida alors de se consacrer exclusivement à l'écriture dont il était depuis toujours un passionné. Partisan d'une médecine douce et la plus naturelle possible il avait rejoint en 1971 l'association des médecins schlemmeriens. Malgré son changement de cap et sa reconversion, il est toujours resté au contact avec les malades, à qui il ne prodigue plus de temps à autre que quelques conseils pour se maintenir en bonne santé et a cessé à jamais de pratiquer ce bricolage que l'on appelle l'art médical.

EAN : 9782912704177          Prix : 13,50 €

Jean Paulhac : La France, ton école fout le camp

Paru en nombre limité d'exemplaires en 2011. Indisponible. À reparaître en jancize 2018.

L'école française était auparavant très réputée. Ce n'est certes plus le cas aujourd'hui. Comme l'expliquait au tout début du vingt et unième siècle Jean Paulhac, tout allait à vau-l'eau.dans l'enseignement tant primaire que secondaire… et même supérieur ! Seize ans plus tard, la situation ne s'est pas améliorée, au contraire. Et l'auteur avait bien raison de faire paraîre cet ouvrage qui explique pourquoi on en est là aujourd'hui…

Jean-Paulhac, docteur en psychologie, est décédé en 2002 et nous a laissé une œuvre impressionnante, tant dans des essais tels que celui-ci, que dans d'autres domaines de littérature, soit sous son nom propre, soit sous le pseudonyme Jean Dorcino.

EAN : 9782912704085          Prix : 13,50 €

Lou La Bonté : L'amer à boire

Première parution en 1972. Épuisé, ce roman  basé sur une histoire réelle reparaîtra en décembre 2017.

Pourquoi l'amer à boire ? Parce que cette histoire, qui aurait pu être aussi publiée par une maison d'édition spécialisée dans le polar et le noir, se passe en mer et laisse à son héroïne, qui était tout heureuse de se lancer avec quelques copains dans un périple océanique, un arrière-goût très amer…

Lou La Bonté a choisi son nom de plume en hommage à un ami de sa jeunesse — plus qu'un frère — avec lequel il avait fait les "quatre cents" coups, qui était l'auteur d'un seul ouvrage inédit, C'est pas possible, qui a été brûlé peu après son décès et avant sa parution par une personne proche mais malveillante. Dans son roman, Lou La Bonté se rappelle au bon souvenir de e ce "frère" qui avait disparu depuis peu.

EAN : 9782312704139          Prix : 13,50 €

Lou La Bonté : Toilettes publiques & philosophie de comptoir

Paru en 1995. Épuisé, ce livre est paru réactualisé au juin 2017. Disponible.

On pourrait dire de cet ouvrage qu'il collige  — dans des situations d'apparence tout à fait dissemblables — un certain nombre de pensées philosophiques de la vie courante au ras des trottoirs.

Lou La Bonté s'est amusé à rassembler ici ce qui lui paraissait le plus caractéristique dans le bon sens et la "philosophie" de madame et de monsieur Tout le monde.

EAN : 9782912704023          Prix : 13,50 €